Isabelle Monnet - Ostéopathie et Micronutrition Ostéopathie Micronutrition Consultations Accès
4 rue Lamartine, 78370 PLAISIR ; Tél. 06 41 68 73 91
monnetisabelle@yahoo.fr


Ma formation

Pendant 13 ans, j'ai exercé la profession de masseur-kinésithérapeute. J'ai ensuite obtenu un diplôme d'ostéopathie (D.O.) et exerce cette profession à temps plein depuis 2002. Je dispose de l'autorisation d'user du titre professionnel d'ostéopathe (ARS) et suis membre de l'Union Fédérale des Ostéopathes de France (UFOF) dont je m'engage à respecter la charte de qualité. Je dispose également du Diplôme Universitaire (DU) Nutrition, Micronutrition, Exercice et Santé de l'Université Poitiers et suis adhérente à l’Institut Européen de Diététique et Micronutrition  (IEDM).


Prise de rendez-vous

Lorsque je suis en consultation, il ne m'est pas possible de répondre au téléphone. N'hésitez donc pas à laisser un message sur le répondeur, je vous recontacterai rapidement.
Horaires d'ouverture : lundi et jeudi de 8 à 13 h (dernier rendez-vous à 12 h), mardi de 13h à 18 h (dernier rendez-vous à 17 h), mercredi de 8 à 12 h (dernier rendez-vous à 11 h), vendredi de 8 à 18 h (dernier rendez-vous à 17 h). Pendant les vacances scolaires, ces horaires sont modifiés (me consulter).
A signaler que les créneaux de fin de journée sont les plus demandés.

Pour les séances d'ostéopathie, vous pouvez également prendre un rendez-vous auprès d'Émile André-Chaussivert, Ostéopathe D.O., qui exerce à la même adresse Tél. 01 34 89 03 69 ; site internet http://www.osteopathe78-ec.com/

Coût des séances

Le tarif de la séance d'ostéopathie est de 65 €. Le paiement peut être réalisé en espèces ou par chèque. Aucune prise en charge n'est possible via les organismes d'assurance maladie, mais renseignez vous auprès de votre mutuelle car nombre d'entre elles remboursent tout ou partie des séances. A votre demande, une note d'honoraire vous sera délivrée. Le tarif de la séance de micronutrition est également de 65 €.

Séances d'ostéopathie

Lors de la première séance, je réalise un interrogatoire sur les antécédents médicaux. Pour gagner du temps, n'hésitez pas à résumer, sur une feuille de papier, toutes les opérations subies, les gros traumatismes (accidents, fractures, entorses etc.) et les maladies importantes en précisant l'âge correspondant (même si vous pensez que ceci n'a aucun rapport avec votre motif de consultation). Un modèle de fichier est disponible, que vous pourrez me transmettre par courrier électronique avant la première séance.
Concernant les examens complémentaires :
•   apportez vos radiographies (version la plus récente pour chaque type de radiographie).
•   scanner et IRM : simple photocopie de compte-rendu.

Les séances durent en moyenne une heure. Essayez d'arriver à l'heure afin de ne pas raccourcir leur durée.

Après l'interrogatoire sur les antécédents médicaux, j'effectue un examen statique de la personne : étude de son équilibre et de sa ligne de gravité, de son appui au sol, symétrie de certains repères anatomiques, tonicité musculaire générale etc.

Le traitement peut alors démarrer. Je réalise des palpations sur les différentes parties du corps, à la recherche des zones de perte de mobilité, repérables par leur forte densité. Au fur et à mesure du traitement, ces tissus se relâchent. Pour illustrer ce qui se passe sous mes mains et que ressentent mes patients, j'utilise souvent l'image du "beurre fondant à la chaleur". Personnellement je n'utilise pas de technique dite de cracking, je privilégie les techniques "en dérouler de fascias". Les fascias correspondent aux différentes enveloppes qui entourent toutes les structures du corps (aponévroses autour des muscles, péritoine autour des viscères digestifs, méninges autour du système nerveux etc.). Au cours des années, et sous l'effet des perturbations et contraintes subies, ils ont tendance à se mettre en tension, on peut illustrer cela par l'image de l'entortillement d'un cordon de téléphone. Le dérouler de fascias va permettre au corps de rétablir des meilleures conditions d'équilibre et de mobilité. C'est l'organisme lui-même qui va se libérer. En effet, le thérapeute n'est là que pour déclencher et accompagner ces modifications, sans jamais chercher à forcer. Ces techniques sont donc indolores et applicables à tout âge de la vie.

En début de traitement, je vérifie en priorité le diaphragme et le foie. Le diaphragme est le muscle respiratoire principal et se situe entre le thorax et l'abdomen. Il a de nombreuses insertions sur la colonne vertébrale, les côtes et le sternum. De plus, il est directement en relation avec le plexus solaire (zone où s'expriment souvent le stress et les émotions). Sa perte de mobilité a donc de nombreuses conséquences sur le corps et il convient de le libérer. Le foie représente l'usine d'incinération du corps. Il est souvent engorgé, ce qui provoque des douleurs, par accumulation de toxines dans les muscles.

Une fois ces deux zones clés libérées, je vais ensuite examiner la base du crâne. Il s'agit d'une zone importante pour trois raisons :
•    toutes les chaînes musculaires de la colonne vertébrale débutent à cet endroit. Une base de crâne bloquée peut ainsi entraîner des douleurs jusqu'au coccyx.
•    c'est un lieu de passage pour le système sanguin irriguant le cerveau et le cervelet. Une perte de mobilité à cet endroit peut donc provoquer des maux de tête, vertiges etc.
•    c'est l'endroit où sortent les 12 paires de nerfs crâniens, dont le nerf vague, qui innerve l'ensemble des viscères thoraciques et abdominaux (jusqu'à la moitié du gros intestin). Un blocage à ce niveau peut se traduire par de nombreux symptômes, par exemple digestifs ou une tendance au malaise vagal.
Après cette étape, le traitement varie selon les patients et leurs zones de perte de mobilité. Cela peut concerner aussi bien le bassin qu'un pied, un os du crâne, une vertèbre ou une zone viscérale.

A l'issue de la séance, en particulier la première, les patients ressentent généralement une impression de détente profonde. Parfois, certains signes d'inconfort apparaissent, notamment des fatigues, nausées et courbatures généralisées. Cela disparaît en moins de deux jours et je conseille de boire beaucoup d'eau après chaque séance. Les effets bénéfiques de la séance commencent à apparaître généralement après deux jours. C'est le temps nécessaire pour que le corps se réorganise par rapport aux zones traitées et que les symptômes diminuent. Plus ces symptômes étaient anciens, plus il faudra de temps pour qu'ils se résorbent. Cela peut durer jusqu'à deux, voire trois semaines. C'est également le délai minimum à respecter entre deux séances d'ostéopathie. Il est possible qu'il n'y ait pas d'amélioration après la première séance, notamment si le problème est ancien. Cependant, lorsqu' aucun début d'amélioration n'est constaté après la deuxième séance, j'estime avoir peu de chances d'obtenir des résultats lors de séances supplémentaires. 

Séances de micronutrition

Avant d'effectuer une séance de micronutrition, je préfère commencer par une séance d’ostéopathie, ce qui me permet de découvrir les antécédents de la personne et d’obtenir de nombreuses informations via le soin ostéopathique.

A l’issue de cette première rencontre, si le patient est intéressé et si j'estime que ses troubles fonctionnels ont de bonnes chances d'être améliorés par une approche micronutritionnelle, je lui fournirai un questionnaire de micronutrition, dont les résultats seront analysés lors d'une séance dédiée de micronutrition. La plupart du temps, les patients intéressés ont déjà consulté un ou plusieurs médecins pour leurs troubles fonctionnels. Si ce n’est pas le cas, je leur demande de le faire avant de démarrer l’approche par la micronutrition afin d’exclure tout problème organique qui ne relèverait pas de ma compétence.

L'objectif de la séance de micronutrition, d'une durée d'une heure, est d'expliquer au patient quelles sont ses principales erreurs en matière alimentaire et d'hygiène de vie, et en quoi cela se répercute sur son état de santé. Lors de cette séance, je déterminerai également s'il est nécessaire d'effectuer une exploration biologique complémentaire, sous forme d'analyse sanguine ou urinaire. Comme il s’agit d’une consultation en micronutrition proposée hors d’un cadre médical, le patient ne pourra prétendre à aucun remboursement de la part des organismes de sécurité sociale. D’ailleurs, beaucoup d'examens de ce type ne sont pas remboursés, même s’ils sont prescrits par un médecin. A l’issue de cette démarche exploratoire, je proposerai des modifications dans les habitudes alimentaires afin d'améliorer l'état de santé du patient. Une participation active du patient est donc indispensable pour la réussite de la prise en charge. Dans de nombreux cas, je proposerai également d'effectuer une cure de compléments alimentaires naturels. Généralement, une seconde consultation est réalisée après trois mois pour faire le point et adapter la prise en charge en fonction des modifications survenues.
 

Stagiaires

J'accueille parfois un étudiant en ostéopathie pour un stage d'observation. Il se contente d'assister aux séances, sans participer aux soins. Cependant, si sa présence vous gène, n'hésitez pas me le signaler en début de séance.